Bonjours lecteurs/lectrices de mon forum, 

 

Pour répondre aux messages n° #1025, #1026 d'ALEXA, je ne censure pas les messages instructifs, surtout concernant l'herpès.

Seulement ce genre de message nécessite des précautions, en particulier de donner des informations sûres afin d'éviter que des personnes influençables ou trop pressées ne cliquent rapidement sur le site en commandant sans réfléchir ce type de produit dangereux.

Je suis bien placé pour connaitre tout ce qui est sur le marché mondial concernant l'herpès.

Au sujet du site en lui même, c'est juste une pharmacie en ligne russe, rien à dire, site sérieux et reconnu.

Le produit "vitaherpavak" ou "vitagerpavak en traduction" produit par un institut de virologie russe est vendu depuis plusieurs années sur internet par différentes officines.

Pour info si vous êtes tenté par cet achat, au lieu de passer par le site donner par ALEXA qui vend ce produit à 70 euros, vous avez le même produit sur une autre pharmacie moitié moins cher :

https://www.piluli.ru/product/Vitagerpavak

 

Auparavant, je donne mon avis, qui n'a pas changer ces dernières années sur ce produit.

Il est semblable au vaccin Suisse "Zostavax" qui est en fait un vaccin pour le zona et qui ne donne pas vraiment de résultat positif contre l'herpes, par contre les effets indésirables sont terribles, c'est pour cela que le vaccin n'est donné que pour des cas particuliers extrêmes (oculaire, généralisé, etc...)

 

Voici d'abord les indications du fabricant du "vitagerpavak" :

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vitagerpavak est utilisé pour prévenir la récurrence d'infections herpétiques causées par les types HSV I et II.

 

Les effets positifs du nouveau développement

Il y a plus de 15 ans, l'Institut de virologie, nommé d'après D.I. Ivanovsky a mis au point un vaccin contre le virus de l'herpès. Son utilisation a de nombreux résultats positifs et est approuvée par le ministère de la Santé. Le vaccin antiherpétique Vitagerpavac est polyvalent et peut être utilisé pour traiter l’herpès chronique de type 1 et de type 2. Les effets positifs suivants ont été prouvés:

 

 

prévention de la récurrence de l'herpès.L'immunité Antivirale Est Formée;

Réduit La Durée De La Rechute Chez 32% Des Patients;

Dans 63% Des Exacerbations De La Maladie Ont Complètement Cessé;

Le Nombre De Poussées D'herpès Par An A Diminué De 31%;

L'intervalle De Temps Entre Les Rechutes A Été Multiplié Par 3.

 

Contre-indications

Récurrence De L'infection Herpétique Au Stade Actif;

Maladies Chroniques Au Stade De Décompensation Ou D’exacerbation;

Toute Maladie Aiguë, D'origine Infectieuse Ou Non Infectieuse (Dans Ce Cas, La Vaccination Peut Être Effectuée Au Moins 30 Jours Après Le Rétablissement Complet);

La Présence De Tumeurs Malignes;

La Grossesse;

Hypersensibilité À La Gentamicine Ou À D'autres Agents Antibactériens Du Groupe Des Aminoglycosides

Hypersensibilité Aux Moyens De La Gentamicine Ou D'antibiotiques Du Groupe Des Aminosides.

Herpès Sévère. Dans Ce Cas, La Vaccination Peut Avoir Lieu Au Plus Tôt Cinq Jours Après La Disparition De Tous Les Symptômes D'infection Herpétique.

Herpès Ophtalmique (Lésion De La Membrane Muqueuse Des Yeux). Dans Ce Cas, L'utilisation De Vitagerpavac Peut Être Prescrite Au Plus Tôt Dans Un Mois.

Diverses Maladies Aiguës De Nature Infectieuse Et Non Infectieuse.

Maladies Chroniques En Phase De Décompensation Et D’exacerbation.

La Présence De Manifestations Actives Du SIDA

Ne pas utiliser Vitagerpavac chez les patients présentant un stade aigu d'infection herpétique, après la disparition des symptômes devrait prendre au moins 2 semaines. S'il existe d'autres maladies infectieuses aiguës ou non transmissibles, la vaccination est reportée à 30 jours après le rétablissement. Cette période est nécessaire pour permettre à l'organisme de rétablir l'état normal du système immunitaire afin qu'il puisse constituer une barrière protectrice contre l'herpès.

 

La contre-indication à la vaccination est la grossesse. Pendant cette période, sous l’influence de la progestérone, le système immunitaire de la femme est déprimé et toute tentative de le stimuler peut aboutir à un échec ou à des effets indésirables.

 

Les maladies chroniques de tous les organes au stade d'exacerbation ou de décompensation constituent également une contre-indication à la vaccination. Vous ne pouvez pas utiliser le vaccin chez les patients atteints de néoplasmes.

 

Des effets indésirables graves entraîneront l’introduction du médicament chez les personnes allergiques aux antibiotiques du groupe des aminosides ou à la gentamicine.

 

 

 

L'ouverture du flacon, la dissolution du lyophilisat et la procédure de vaccination doivent être effectuées par un médecin spécialiste, en suivant strictement les règles d'asepsie.

 

1 dose de vaccination (0,2 ml) comprend les virus de l’herpès simplex de type I et II inactivés (antigènes).

 

Facultatif: jusqu'à 200 µg / ml de formaldéhyde; jusqu'à 40 µg / ml de sulfate de gentamicine; jusqu'à 0,075 g / ml de saccharose; jusqu'à 0,01 g / ml de gélatose.

Substances actives en 1 dose de vaccination (0,2 ml): antigènes spécifiques du HSV de types I et II (respectivement, la souche "US" et la souche "HH") obtenus par la méthode de reproduction dans la culture de cellules rénales transplantables du singe vert d'Afrique (VERO B), inactivé avec du formaldéhyde puis lyophilisé avec l’ajout d’un milieu saccharose-gélatine en tant que stabilisant.

 

 

Effets indésirables

Après la vaccination, certaines personnes développent des réactions indésirables locales et générales. Leur sévérité est individuelle. Mais pour éviter des complications graves, la vaccination doit être effectuée sous la surveillance d'un médecin.

 

Un point hyperémique d’un diamètre maximum de 2 cm peut apparaître au site d’injection et persiste souvent pendant un jour après l’injection. Un peu plus longtemps peut être perturbé par une sensation de brûlure dans la zone d'injection.

 

 

Dans certains cas, il y a une réaction générale du corps sous la forme d'une augmentation de la température à 37,5 degrés, un sentiment de faiblesse apparaît. Ces signes ne sont pas dangereux et passent facilement sans traitement.

 

 

Si la réaction locale ou générale est plus prononcée, l'introduction du vaccin est arrêtée. Une exacerbation de l'herpès peut se développer rarement pendant la période de traitement. Dans ce cas, la vaccination est suspendue et les symptômes sont complètement attendus. Après 14 jours de traitement, vous pouvez continuer à vous faire vacciner.

 

Dans de rares cas, si vous êtes allergique à la gentamicine, vous pouvez développer une réaction à l'administration du vaccin. Dans les cas bénins, l'urticaire apparaît, dans les cas graves - l'œdème de Quincke, qui nécessite une réanimation immédiate. Pour ce faire, des kits de premiers secours spéciaux sont disponibles dans les salles de vaccination.

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

EN RÉSUMÉ

 

1) ce médicament contient du formaldéhyde, reconnu depuis plusieurs années comme cancérigène actif, mutagène si inhalé et dangereux, toxique si injecté. 

 

(Connu pour ses effets irritants, le formaldéhyde est une substance retrouvée principalement dans les environnements intérieurs car les sources y sont multiples : produits de construction, ameublement, produits détergents, etc... Il est également émis naturellement lors de tout phénomène de combustion (feux, fumée de cigarette) et lors d’activités anthropiques (cuisson des aliments, poêle à bois). Depuis 2004, le formaldéhyde est classé par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) comme « substance cancérogène avérée pour l’homme » (groupe 1). Suite à ce classement, l’Agence a réalisé une série de travaux d’expertise s’intéressant à la population générale et aux travailleurs. Elle a également déposé en 2011, auprès de l’Agence européenne des substances chimiques, une proposition de révision de la clasanticip sification européenne du formaldéhyde ayant permis  le classement du formaldéhyde en cancérogène de catégorie 1B soit cancérogène supposé chez l’Homme, et mutagène de catégorie 2.) 

 

 

source :https://www.anses.fr/fr/content/evaluation-des-risques-sanitaires-liés-à-la-présence-de-formaldéhyde

 

C'est une des raisons pour laquelle il ne peut être vendu qu'en Russie.

 

2) il est reproduit en culture de virus directement sur des extraits de reins de singes verts d'Afrique !!! ce sont des anticorps séchés de singes verts !!!

 

3) il n'y a aucun résultat officiel de l'efficacité de ce vaccin, ni de témoignages sérieux sur une éventuelle guérison à la suite de cette vaccination.

 

4) le fabricant reconnait qu'il peut diminuer la récurrence mais n'indique jamais qu'il guérit l'herpès. Vous ne trouverez jamais cette information.

 

5) le fabricant reconnait dans ses études cliniques que les pourcentages donnés comprennent "l'effet placebo" et la possibilité que sans la vaccination, les "cobayes" auraient pu voir leur récurrence diminué spontanément pendant l'étude.

 

6) comme pour le vaccin Suisse, il y a plusieurs témoignages mettant en relation ces vaccinations et leurs cancers actuels, des plaintes et procédures sont en cours depuis 2014 (vitagerpavak) 2016 (zostavax) et plusieurs plaintes en Europe auprès de la Cour Européennes pour des atteintes sévères chroniques après vaccinations.

 

 

Pour finir, je n'essaie pas de vous décourager, je n'attaque pas non plus ALEXA pour son message, je vous donne juste des informations importantes que vous devez connaître avant d'agir, et si vous avez le temps, vous trouverez bien d'autres informations sur ce sujet sur internet.

 

C'est pour cela que mon remède reste naturel, sans danger, totalement efficace pour la grande majorité d'entre vous et si parfois il reste des cas résistants, il y a d'autres possibilités pour vous également.

 

Par exemple de combiner l'antiviral comme déjà expliqué sur le forum.

 

Beaucoup moins dangereux que les vaccins cités plus haut, pour les cas difficiles, il y a aussi les nosodes. (voir sur internet)

Cela reste homéopathique (extraits de virus fortement dilués) sans adjuvants dangereux.

Il n'est pas autorisé en France mais autorisé en Italie, Suisse et Allemagne.

Vous pouvez vous en procurer en ligne, il faut en général une ordonnance.

Si vous voulez que je fasse l'intermédiaire, notez "vaccin homéopathique" comme message sur votre commande (cela remplacera le kit de soin classique) ou si vous voulez les 

 soins, passez une double commande en ligne, vous recevrez 2 soins classiques + le vaccin homéopathique.

Je précise que le vaccin homéopathique est fabriqué par un laboratoire agréé européen.

 

A bientôt

Rémy le guérisseur

 

 

Rémy  Altmeyer

- Autodidacte

- Consultant International

  en HERPES + MGI

- Président de l'AGP

  (Guérisseurs de Provence)

- Conférencier